Full album §

Streaming

Deux ans après la parution de « FREEDOM, NOW ! »,

nous poursuivons avec passion notre quête émancipatrice, tout en maintenant le cap d’une hybridation pleinement assumée, matrice première de ce nouveau double album « NO WIND TONIGHT … ».

 

On espère qu’il vous plaira …

Ce nouvel opus est construit autour de quatre « voyages sonores », dans lesquels le Sensible, l’Emouvant,

le Ressenti, l’Etonnant, l’Inattendu, le Sentiment sont convoqués.

Quatre voyages, comme autant d’invitations à une Introspection partagée, comme autant de propositions de scenarii, tous propices à un Imaginaire mutualisé.

​Le double album :

1- BAB’Y est une longue suite mémorielle, évoquant la croisée de destins.

« C’est à la fois un hommage aux survivants du Babi Yar (Kiev, sept. 1941) et un hymne à mes grands-parents.

 

A travers l'évidence d'une fraternité compassionnelle, d'une nécessaire communion de l' "après", ce thème évoque la puissance des forces de vie, des forces de la Vie. Et face à l'inconnu, à l'étrangeté d'actes aussi fulgurants que nihilistes, le morceau dessine une spirale de sentiments contraires, avant que ne resurgisse la Lumière ...

Si ténue soit-elle ...

Si ténue fut-elle … » G

"Quand j'étais gamin, j'ai passé le plus clair de mon temps avec mes grands-parents.

La guerre, pour moi, ça a toujours été du "palpable", tant leurs dires étaient circonstanciés.

Et alors qu'en 1942, mon grand-père était enrôlé de force dans la Wehrmacht -comme tous les Malgré-nous alsaco-mosellans ...-, ma grand-mère nourrissait (avec une copine et à la barbe des gardiens) une poignée de prisonniers soviétiques -surtout des hommes- cantonnés dans un petit camp de détention en face de chez nous. C'était risqué, car un des soldats en faction était particulièrement nerveux ; disons que c'était un "zélé du Mauser". Ce camp était aménagé dans une carrière de pierres -un ravin- et les captifs y étaient employés à concasser du caillou, à terrasser, dans les conditions d'emprisonnement et de nourriture que je te laisse imaginer. D'autres étaient employés comme mineurs, dedans les profondes galeries de notre mine de fer. Il s'y trouvait aussi des femmes et des jeunes filles ; elles "s'occupaient" du curage des ruisseaux. Un jour, un des prisonniers a demandé à ma grand-mère un large ceinturon en cuir. Quelques temps après, et en remerciement de sa sollicitude, il lui avait confectionné une paire de petites chaussures, pour mon oncle qui venait de naître.

 

Lorsque adolescent, j'ai découvert l'ampleur de la catastrophe à l'Est,

j'ai tout de suite imaginé que ce prisonnier était un des pères d'une famille juive de Kiev.

C'était une projection bien sûr, mais elle a encore aujourd'hui tout son sens pour moi,

puisque face aux Einsatzgruppen de Paul Blobel et consorts, ne restaient finalement que des gosses, leurs mères et les personnes âgées, les pères étant au front, ou déjà prisonniers. 

 

D'où ce croisement de destins que j'ai souhaité mettre en lumière dans ce long morceau.

Tu l'auras compris, le chevauchement de périodes musicales "sombres" d'un côté, plus "réjouies" d'un autre, évoque le permanent basculement de l'espoir au défaitisme, du défaitisme à l'espoir recouvré, avec en toile de fond, la puissance de la survie, le dernier thème évoquant les survivants du Babi Yar, et donc l'ultime défaite du racisme criminel nazi.

En ce sens, cette suite ne s'est jamais révélée à moi comme étant "seulement triste".

 

J'espère que les gens comprendront ..."  G                                        Lettre à Marie B, le 8 octobre 2018

2- CURRITUR AD VOCEM est un morceau qui s’inspire d’un traditionnel médiéval, lui-même issu de la série dite des « Carmina Burana » (manuscrit de l’abbaye de Benediktbeuern/XIIIè S.) et qui laisse une large place aux

« joutes » instrumentales, dans un esprit parfaitement jovial et charivaresque ("Fête de l’Âne"/"Fête des Fous"). Moins connue du grand public que d'autres mélodies issues de ce panel paillard et braillard, cette jolie ritournelle rebondit en volutes délicieusement chabadesques, et tintinnabule joyeusement, dans ce brassage des genres dont seul le FREE HUMAN ZOO a le secret ...

« Comme nous, vous aurez l’immense plaisir d’y entendre nos quatre invités : Camille FRITSCH au chant soprano, Jocelyn MIENNIEL à la flûte traversière, Bruno ORTEGA à la flûte à bec basse et Jonathan EDO aux percussions. D'incontournables propagateurs de belles énergies, créateurs à la palette hautement polychrome. » G

3- TALITHA KOUM

Une pièce plus brève que les précédentes, qui célèbre le mystère du renouveau perpétuel, notamment à travers une grille harmonique ouverte et délicieusement optimiste, à travers un tempo rapide et plus "tendu".

TALITHA KOUM, c'est un morceau tonique et pulsatile, promouvant la quête d'un "In-entendu" ..., d'un "Re-nouveau" vécu ..., où la guitare basse joue les ouvreuses de voies(x). TALITHA KOUM, c'est une invitation à la "Co-naissance" ...

4- NO WIND TONIGHT …

 

 

​« Thème éponyme de l’album, NO WIND TONIGHT … est un amical Sourire à l’adresse de mon ami Georges Stanislas Paczynski. Il conclut ce double album de façon apaisée et intimement introspective, en laissant une large place au piano acoustique, à la contrebasse et au saxophone ténor, tout en invitant à développer prestement toutes les formes possibles de « zen attitude », d’un « altruisme de construction ».

Autant de marqueurs du vivre-ensemble à (re)convoquer d’urgence ... » G

Nos amis artistes invités :

Camille FRITSCH
Chant soprano
Jocelyn MIENNIEL
Flûte traversière
Bruno ORTEGA
Flûte à bec basse
Jonathan EDO
Percussions
Show More

L'équipe son :

Captation : Vincent MAHEY et Arthur GOURET (assistés de Nathanaël MINET)

 Studio SEXTAN-La Fonderie (Malakoff - France)

Mixage : Vincent MAHEY ("Bab'Y" et "Curritur ad Vocem") et Arthur GOURET ("Talitha Koum" et "NWT ...")

Mastering : Marcus LINON

Studio GREASY-RECORDS (Montmagny - France)

Conception graphique :

Gérald NIMAL (Ad Lib Communication Multimédia/Tresboeuf - France) et Gilles LE REST

Captation d'images - Teaser :

Stéphane ROUPPERT, Jeff HUMBERT, Christian LE REST et Guillaume LECOMPTE-BOINET

​Bon voyage sonore à toutes et à tous !

Le temps sera aux éclaircies, sans trop de Vent ce soir ...

  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon

​​2019 © FREE HUMAN ZOO

Membres